Ricks Le Hérisson

1565332497
Ricks Le Hérisson

Résumé

Dans la cité souterraine, deux jeunes hérissons périssent dans les mâchoires d’un piège bipède. La population est en colère. Cette situation ne peut plus durer. Ricks est alors désigné pour accomplir la quête de la noix d’argent, un artefact dont la destruction permettra d’éradiquer l’envahisseur. Le chemin sera difficile, les défis nombreux et les alliances parfois contradictoires. Il faudra pourtant accepter certains compromis. La survie de la Nature en dépend. Ricks Le Hérisson est le premier roman de Benoît Le Gall. Il est réédité dans une nouvelle version qui plaira toujours aux lecteurs de tout âge. Fable écologique, ode à la Nature, Ricks Le Hérisson est aussi une aventure palpitante pleine de rebondissements, d’humour et de magie…

Alors, intéressé(e) ? Acheter « Ricks Le Hérisson »

 

Genèse

Ricks Le Hérisson est mon premier roman, celui qui m’a fait découvrir les joies de l’écriture.
Pour resituer le contexte, j’effectuais mon stage de fin d’étude à Lure, en Haute-Saône, chez un équipementier automobile. Nous sommes en 2005 et Belfort était alors mon lieu de résidence. Je logeais dans un deux pièces spartiate avec un sol en jonc de mer et une baignoire totalement atypique. En plus d’être riquiqui, elle avait un genre de fond en deux parties, comme s’il y avait une marche dedans. Un détail qui aura retenu mon attention !

Cette histoire de hérissons a vu le jour sur les tréteaux et planche qui me servaient alors de bureau. Après la rédaction de 20 pages, j’ai dû arrêter, la fin du stage me poussant à retourner chez mes parents. Ma mère a alors voulu la lire et m’a vivement encouragé à poursuivre. Au final, les six mois de recherche d’emploi auront aussi servi à la rédaction de Ricks Le Hérisson.

Je partais alors en Roumanie pour un contrat de 2 ans et ma mère m’a aidé dans les démarches pour tenter de trouver un éditeur. Les Editions Amalthée ont répondu favorablement à mon manuscrit, et quelle joie de découvrir leur contrat si prometteur !

Certes, la somme à avancer était conséquente (un peu plus de 2000 euros), mais avec la publicité dont j’allais bénéficier et la distribution du livre dans les bibliothèques et librairies de France, j’étais assuré de revenir dans mes frais.

Le livre était certes de bonne facture mais le reste, un peu moins.

1ère couverture de Ricks Le Hérisson aux Editions Amalthée

La déconvenue a été de taille avec cet éditeur. Pour revenir dans mes frais, il fallait que j’écoule plus de 600 exemplaires et je suis parvenu péniblement à dépasser la centaine. On m’avait promis un passage sur une grande radio, et j’ai effectivement eu le droit à 2 secondes à 22h30 sur Europe1 : « Et aux Editions Amalthée sort Ricks Le Hérisson, une quête fantastique avec des animaux ».

Côté diffusion, même chose. Mis à part les référencements sur Amazon, Fnac et autres librairies en ligne, aucun exemplaire n’avait de visibilité dans les bibliothèques ou librairies. Moi qui n’y connaissais rien, j’ai vraiment compris que beaucoup de gens écrivaient et qu’il était très compliqué de se faire une place dans le milieu bouillonnant de l’édition. De manière générale, évitez les éditeurs à compte d’auteur. Leur gagne pain réside davantage dans l’édition à outrance que dans la réelle promotion de leurs auteurs.

J’ai donc démarché pour faire connaître mon livre, et j’ai même passé une matinée dans le hall d’un supermarché avec ma petite table, en espérant que quelqu’un veuille bien me prendre un livre.

Ricks Le Hérisson
En dédicace à l’Intermarché de Ploeren

Un point presse présent dans la galerie de l’Intermarché de Ploeren (56) a gentiement accordé son aide pour faire des affiches et m’organiser cette dédicace. Ca a été une expérience assez étrange. Voir ces gens passer avec leur caddies pleins à craquer toute la matinée… Certains vous ignorent, d’autres vous adressent un sourire empli d’une certaine forme de compassion. A croire que je faisais pitié… Remarquez, les conditions étaient loin d’être idéales. C’était en hiver et à chaque ouverture des portes automatiques, mes jambes étaient gratifiées d’un courant d’air glacial. Mon effort avait tout de même été récompensé par la vente d’1 exemplaire !

J’ai aussi eu le droit à une petite interview de Ouest France prévenu pour l’occasion !

Rencontre des lecteurs à la Bibliothèque Neptune de Brest

J’ai aussi fait une séance de dédicaces à la bibliothèque Neptune de Brest, le 16 Février 2008 exactement. Une expérience enrichissante puisqu’un débat autour du thème fantastique était organisé par la gérante de la bibliothèque et j’ai pu répondre aux questions des différentes personnes présentes autour de moi.

Enfin, une illustration d’un de mes salons du livre à Guidel (56), en avril 2009 avec un autre auteur, Neil Thomas.

Dédicace Guidel
Dédicace en compagnie de Neil Thomas à Guidel

En 2015, j’ai décidé de donner une 2è vie à Ricks. Je pense qu’un lien fort unit l’auteur avec sa première oeuvre. J’ai donc repris le texte et remanié certaines tournures de phrases un peu lourdes. Le style du débutant 😉 !

J’ai travaillé avec 2 dessinateurs pros, une amie italienne, Alessandra Bracaglia et Pierrick Martinez pour créer une couverture originale. Alessandra m’a proposé de très bons dessins mais qui à mon sens ne collaient pas avec le ton du livre. Le style était trop enfantin.

Voici le lien vers son blog : http://crispycolors-alex.blogspot.fr

Pierrick Martinez, un dessinateur dont le style m’a toujours impressionné, m’a proposé quant à lui une version bien plus convaincante, inspirée d’un brouillon que j’avais moi-même effectué.
Bon ok, mon crobar était loin d’être à la hauteur !

Voici le lien vers le site de Pierrick : http://www.pierrick-martinez.com

J’ai donc pris la décision de republier Ricks comme je souhaitais le faire depuis un moment et ai utilisé une partie de la couverture faite par Pierrick Martinez pour illustrer mon livre.

Mais ce n’est qu’en 2019 que je le dépoussière véritablement en y allant à fond et en repassant à la couleur. J’ai fait une nouvelle fois appel aux talents d’Elliot Gaudard qui m’avait déjà réalisé la couverture des Chroniques d’un rat de laboratoire.

A bientôt.

Benoît Le Gall

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.